Desserts d'exception au Safran

Il existe des gâteaux depuis de la préhistoire. Le dessert est depuis, le dernier plat d’un repas français. On le déguste avec une cuillère de petite taille ou une fourchette. Il est courant de terminer son repas avec des douceurs sucrées. Il existe une myriade de recettes de desserts pour tous les goûts.

Des gâteaux depuis la préhistoire

Il existe des gâteaux depuis de la préhistoire. Dans les banquets du Moyen-Âge, le dessert était un service qui ne clôturé pas les repas. Vers le 17ème siècle, le dessert n’avait pas de place déterminée pendant un repas. Il n’était pas compris pendant les services. C’était un met à part qui se présenté sucré ou salé. Par ailleurs, le terme dessert est jugé trop vulgaire au XVIIème siècle, on lui préfère le terme « service du fruit ». Au fur et à mesure, on s’habitua au terme de « dessert » et à l’avoir sur ses tables.

Cependant, le dessert n’apparaitra pas sous la forme d’une pâtisserie comme on connaît aujourd’hui mais il apparaissait plutôt sous la forme de fruits découpés, simplement.

Du sucré pour clôturer

Il fallut attendre le 17ème siècle pour voir se développer des douceurs sucrées.

Auparavant, la pâtisserie avait mauvaise image. Trop sucrée, elle ne répondait pas aux attentes de l’époque. Mais encore, on ajoutait du sucre directement dans les plats. Les fruits étaient quant à eux prisés au fil des siècles. Couramment consommés sous forme séchés, cuits ou confits, les fruits n’étaient pas encore très cuisinés.

Le facteur clé du dessert reste François Massialot. Il intégra le cacao aux desserts, notamment dans les crèmes. Grâce à lui, on intègre enfin sous formes alléchantes, des mets sucrés et travaillés (crèmes, gelées, glace, confiseries) au repas. On développe alors sous Louis XIV, la culture des agrumes.

Les desserts au goût du jour

Les desserts clôturent nos repas tout en douceur. Sucrés, acides ou envoûtants, les desserts permettent de finir sur une bonne note votre repas ! Fruits et épices font des mariages d’exception pour transcender les desserts. Le safran quant à lui, sublime quelques desserts typiques de la cuisine comme la crème brûlée. Pistils ou poudre, le safran régale les papilles sucrées.

Les recettes