Les entrées et le safran

L’entrée est un plat de la culture française. Elle peut être servie froide ou chaude. Elle est avant tout amenée avant le plat principal. L’entrée est le premier service dans un repas. Elle permet de mettre en appétit les convives. Il existe toute sorte de recettes d'entrées.

Histoire

Au Moyen-Âge ainsi qu’à la Renaissance, il était courant d’avoir plusieurs mets mélangés ou organisés selon leurs saveurs. Auparavant, les plats se déroulaient sans ordre précis. Sucrés, salés, chauds, froids, les plats étaient posés d’avance puis remplacés, c’est qu’on appelait un service à la « française ».

C’est au 17ème, 18ème siècle que l’on trouve les premières traces de l’entrée. On mettait à l’affiche les repas sur un menu. Peints et dorés, les menus étaient de véritable chef-d’œuvre.

Par la suite, le repas devient cérémonial avec le déroulement de plusieurs services, environs 4 ou 5. Ils se présentent sous forme de buffet avec plusieurs plats par service. Les mets sucrés sont déplacés à la fin du repas. Il était de coutume de commencer par des plats légers chauds et froids et d’aller vers des plats consistants. Par la suite, on abandonne le service à la française pour le « service à la russe ». C’est-à-dire que l’on apportait les plats au fur et à mesure, contrairement au Moyen-Age où on les déposait en même temps.

Il faut attendre le 19ème siècle, pour entendre le terme « entrée » et voir les services se réduire à 3.

Le safran et l’entrée

L’entrée fait partie intégrante de la culture française. Elle est souvent soignée et légère pour mettre en appétit les hôtes. Le but est d’éveiller les papilles. Le safran est un composant parfait pour les entrées puisqu’il s’associe très bien avec les sauces ou les verrines.